Métiers Hôtel-Resto

Un site dédié aux métiers de l’hôtellerie restauration.

Le site Métiers Hôtel -Resto est LE site de référence pour toute personne intéressée par les métiers du secteur de l’hôtellerie -restauration. Pour chacun des 34 métiers référencés, le site propose une vidéo de présentation, mais aussi une description complète des activités principales, les atouts indispensables à avoir, la formation pour y accéder, ainsi que les évolutions possibles. Une fiche métier est également disponible en téléchargement.

Lien : http://www.metiers-hotel-resto.fr/

COIFFURE

La section coiffure passe au numérique avec la méthode PI by RP.

PIbyRP

L’ensemble de la section coiffure de l’Ecole des Métiers du Lot innove cette année en s’équipant d’une nouvelle méthode d’apprentissage : la méthode “PI by Raphaël Perrier”, le premier support multimédia de formation intéractif, disponible 24h/24 et 7j/7. Cet outil permet d’apprendre les bases de la coupe selon les nouvelles tendances, grâce à une méthode expliquée sur le livre et en vidéos, à voir et à revoir grâce à l’application proposée. Elle permet aux apprenti(e)s d’apprendre et réapprendre à leur rythme avec de nouvelles techniques. Cette innovation est selon le créateur “le chemin le plus court entre le diplôme et la réalité du marché de la coiffure”.

Pour permettre aux jeunes apprentis d’appréhender au mieux ce nouvel outil, le 12 décembre dernier, la société Raphaël Perrier leur a proposé une journée de formation, qui s’est clôturée par une présentation aux maîtres d’apprentissage et coiffeurs, conviés à l’école pour l’occasion. Les uns et les autres ont été séduits par ce nouvel élan donné à la formation.

PORTRAIT

Une charpentière passionnée.

L’Ecole des Métiers du Lot accueille depuis quelques années des adultes en reconversion bénéficiant d’un programme régional appelé Divers CAP. Depuis septembre, Pauline Nigou a choisi de préparer un CAP Charpente en un an au sein de notre établissement, mais également en alternance dans l’entreprise de Ben Gates.

Après des études scientifiques dans la Biologie appliquée à la Santé, dont l’objectif était de travailler dans la neuropsychologie, et une expérience de médiatrice scientifique et culturelle au Museum d’Histoire Naturelle de Toulouse, cette jeune femme de 27 ans a interrompu son cursus et changé radicalement d’horizon, avec le souhait de trouver un travail manuel, et de vivre à la campagne.

A travers différentes rencontres très enrichissantes, elle découvre la charpente, métier qui lui plait tout de suite, et décide de faire des stages grâce à Pôle Emploi, puis d’intégrer le CFA.

Ce qu’elle aime dans le métier ? Tout le savoir traditionnel lié à la charpente, les « techniques modernes ne l’intéressent pas », elle préfère travailler la tradition : apprendre à réaliser les épures, le piquage du bois, l’utilisation des outils à la main, l’équarrissage, l’utilisation des tenons et mortaises…

Etre une femme dans ce métier d’homme ? Ce n’est pas un problème pour elle, qui a eu « la chance d’être entourée par des personnes ouvertes, pas du tout dérangées par ça… » !

Pour Pauline, il n’est pas du tout impossible pour une femme d’exercer dans le bâtiment, notamment dans ces métiers où la réflexion et la logique scientifique sont nécessaires… Il faut bien sûr avoir « un bon physique » mais on peut utiliser des techniques pour préserver sa santé, comme par exemple le palan, un système de levage manuel (voir la photo de l’article). Pauline l’a aussi appris de la personne avec qui elle travaille, qui est seul sur les chantiers depuis des années…

Pauline a développé un véritable intérêt pour la charpente (comme son collègue Baptiste, un autre adulte en formation au CFA), qu’elle peut aujourd’hui partager avec les professeurs de l’école, avec qui elle s’entend très bien, et qu’elle apprécie comme « d’excellents professionnels et pédagogues, qui sont toujours ravis de transmettre leurs connaissances »…

RECOMPENSES

Les Trophées de l’Excellence à Figeac.

Cette année, la cérémonie de remise des diplômes de la session 2016 s’est déroulée à Figeac, le 4 novembre. Tous les apprentis et adultes reçus en CAP, MC, BP et BAC PRO ont été conviés avec leurs familles. L’Ecole des Métiers fêtaient aussi ses 20 ans à cette occasion.

Les meilleurs apprentis de chaque section  désignés au cours de la soirée ont été choisis par l’équipe pédagogique pour leur investissement, leur état d’esprit, leur travail et leur évolution. Les différentes organisations professionnelles et la Banque Populaire (partenaire historique de cette cérémonie) ont offert à chaque gagnant des cadeaux et des chèques. Un petit coup de pouce pour leur entrée dans la vie active ! FELICITATIONS A TOUS

Palmarès 2016 : section bâtiment – Florent Percaille, chez SARL Rustand et Fils à Gramat ; section vente – Océane Marie, chez Maxxilot à Cahors ; section coiffure – Morgane Boustie, chez Marie Landes à Capdenac Gare ; section hôtellerie – Guillaume Sousa, chez l’Auberge de l’Ady à Valady ; section alimentation – Tracy Dibalsky, chez Maryse Masbou à Gourdon ; section automobile – Rémi Boulnois, chez Planett Pneus (Groupe Garrigue) à Cahors.

Florent PERCAILLE, au parcours exemplaire a reçu le Prix Michel Pélissié de Meilleur Apprenti de l’Ecole 2016. Son maître d’apprentissage, Michel Rustand, a lui aussi été mis à l’honneur pour son implication dans l’apprentissage de Florent. Celui-ci poursuit d’ailleurs sa formation au sein de l’entreprise en BTS “Fluide Energie Domotique”. Un beau parcours valorisé !

« 1 de 3 »

Concours

Deux apprentis de l’école aux premières places !

Lundi 10 octobre 2016, se déroulaient à l’Ecole Supérieure de Muret les sélections régionales du concours du Meilleur Jeune Boulanger. Deux de nos apprentis, Alexandre VIDAL et Benjamin AURIAU, ont participé aux épreuves dés 6h30 sur le thème 2016 “la Pomme et le terroir Normand”. Les jeunes devaient produire une pièce décorée, de la tradition, du campagne, des viennoiseries et une spécialité locale, en 7h. Un mois auparavant, ils avaient reçu le sujet et préparé leur concours avec leurs formateurs de pratique respectifs.

Merci au maître d’apprentissage d’Alexandre, Patrick ESCOBAR, de l’avoir libéré pour qu’il s’entraîne au CFA avec son formateur, Philippe VERGNES, et merci à Alexandre LOPEZ, formateur au CFA d’Albi, également Champion du Monde 2008, d’avoir entraîné son apprenti, Benjamin. Grâce à tous, Benjamin AURIAU (1ère place) et Alexandre VIDAL (2ème) partiront à Rouen porter haut les couleurs de l’Occitanie et disputer la Grande Finale Nationale. Bonne chance à eux !

« 1 de 4 »