VISITE PRO

Un cours grandeur nature.

Explications par la professeure, D.BRUNIE

Dans le cadre du « chef d’œuvre », épreuve obligatoire aux examens professionnels, une sortie pédagogique avec les BAC PRO IPB (Intervention sur le Patrimoine Bâti) a été organisée Vendredi 15 Avril, à Conques, en Aveyron.

L’occasion de parler d’Histoire, de Sciences et bien évidemment de leur métier respectif, la Charpente et la Maçonnerie, pour expliquer les secrets de la célèbre Abbatiale Sainte-Foy.

Visite du CFA

Le collège d’Olt à la découverte des métiers.

Les élèves de 5e du collège d’Olt de Puy l’Evêque ont été accueillis début juin à l’École des Métiers du Lot afin d’y découvrir les métiers manuels d’aujourd’hui. Cette visite leur a permis de faire le lien avec leurs cours sur le travail des bâtisseurs et des artisans du Moyen Âge. Après un petit-déjeuner préparé par les apprentis pâtissiers suivi d’une visite guidée du CFA, les jeunes ont participé à différents ateliers: menuiserie, carrelage, peinture, plomberie, taille de pierre et couverture. Encadrés par leurs enseignants et par les professeurs de l’École des Métiers, les collégiens ont réalisé un niveau médiéval à plomb, une mosaïque représentant des chevaux ponctués de Pech Merle, un porte-serviettes en tuyau de cuivre, une gravure sur «Siporex» et une toiture en ardoises. L’équipe pédagogique espère avoir pu susciter des vocations grâce à cette expérience!

AGENDA 21

Trier, recycler, c’est sauver la planète

En sortie pédagogique dans le cadre de l’agenda 21 scolaire, les éco-délégués de l’École des Métiers ont visité le SYDED de Catus  accompagnés d’un guide. Le centre de valorisation sert principalement à trier et recycler les déchets. C’est à Catus que le premier centre de tri « pilote » en milieu rural a été construit en 1994. Pour privilégier l’emploi, son fonctionnement s’appuyait uniquement sur le tri manuel. D’ici la fin de l’année, il passera le relais à un nouvel équipement. Grâce à l’intégration de plusieurs machines, comme les trieurs optiques, le tri des matières sera plus poussé et en grande partie automatisé pour traiter les 58 000 tonnes de déchets annuels.

“A la demande de notre guide, nous avons enfilé des gilets orange pour permettre aux employés de nous identifier sur le lieu. Dans un premier temps, il nous a expliqué les règles de sécurité, le tri à respecter et le recyclage, que ce soit pour le compost ou le bois pour les chaufferies.  Tous les sites ont été vus, y compris le hangar où sont stockés tous les déchets pour les envoyer sur le tapis de tri.  Les employés du SYDED trouvent diverses choses en triant les déchets, comme des seringues, dangereuses pour ceux qui travaillent. Les employés du SYDED ont des conditions de travail fatigantes alors vivement le nouveau site !”

Le SYDED, une contrefaçon ?

On ne peut s’empêcher de penser aux compressions de César, sculpteur français qui dans les années 70 a réalisé des œuvres à partir de matériaux récupérés (verres, plastiques, métaux)

Article rédigé par le Comité “Agenda 21” de l’École des Métiers

HISTOIRE

Visite pédagogique à Oradour-sur-Glane.

Le destin de la petite bourgade française d’Oradour-sur-Glane s’est figé un 10 Juin, quatre jours après le débarquement en Normandie, sous la chaleur d’une fin de printemps 1944 marqué par des sécheresses exceptionnelles dans toute la France.

Nous avions décidé pour notre part de nous rendre dans ce village, célèbre malgré lui, en plein mois d’hiver, avec la classe des Cuisine, Brasserie et Restauration deuxième année, accompagnés de leurs professeurs d’Histoire et d’Arts Appliqués. En février, on évite plus facilement l’afflux des visiteurs qui, comme nous, viennent découvrir ce haut lieu de mémoire au passé trop lourd pour ses propres charpentes.

Si l’Histoire ne retiendra pas forcément qu’il neigeait à gros flocons sur le département de la Haute-Vienne en ce 9 Février 2018, nous n’oublierons pas la vue de ces ruines couvertes de blanc, ou l’autel immaculé de cette église où les SS conduisirent de force toutes les femmes et tous les enfants du village avant d’y mettre le feu…

Les jeunes se sont comportés tel que nous l’espérions, c’est-à-dire avec dignité et respect pour l’esprit de recueillement qui se dégage si naturellement de ces lieux. Et s’ils en gardent la mémoire avant de la transmettre à leur tour, alors nous n’aurons pas fait ce voyage en vain.

« 1 de 2 »

VISITE

Les nouveaux conseillers du Lot en visite.

Les nouveaux conseillers départementaux étaient en visite à l’Ecole des Métiers pour découvrir les ateliers, les formations, et le centre d’hébergement. Un temps d’échange a permis de leur faire aussi apprécier la qualité de notre offre de formation variée.

A cette occasion, le Département a rappelé l’intérêt qu’il porte à la formation des jeunes.