RECEPTION

Une mise en pratique à la Chambre de Métiers du Lot.

La Chambre de Métiers et de l’Artisanat du Lot accueillait dans ses murs le 20 juin 2018 le colloque organisé par la préfecture en présence de France Stratégie sur le thème “métropoles et territoires ruraux : l’innovation au service du territoire”, réunissant parlementaires, élus locaux, chefs d’entreprises, associations, et chambres consulaires.

L’Ecole des Métiers et ses apprentis cuisiniers et serveurs étaient mobilisés pour concevoir et servir le buffet de clôture. Un bon exercice pour ses jeunes en fin de première année.

SEVILLE

Un voyage placé sous le signe de la découverte.

Du 5 au 19 mars 2017, un groupe de 10 apprentis cuisiniers et pâtissiers, accompagné de 2×2 formateurs, de l’Ecole des Métiers du Lot et du CFA de Tarbes sont partis à la découverte de Séville, grâce au programme ERASMUS+. Ce voyage inter-CFA leur a permis de rencontrer et d’appréhender de nouvelles techniques de travail dans les différents restaurants d’accueil, et de s’acclimater à un nouveau rythme de vie. Le dépaysement fut total (pour certains, ce fut le premier vol en avion !), dans cette ville où la culture est très présente. Là-bas, le groupe a pu pendant son temps libre s’initier au flamenco, visiter les magnifiques artères de la ville, ses arènes, sa cathédrale, l’immense palais d’Alcazar, la place d’Espagne, le Métropol Parasol…

Un séjour de découvertes professionnelles et personnelles…

« 1 de 3 »

Animation à la Médiathèque

Millefeuille de crêpes à la Médiathèque.

Dans l’après-midi du 9 février, à l’occasion du Ticket Culture des vacances d’hiver, 11 enfants du primaire ont participé à l’atelier “Millefeuille de crêpes à la Médiathèque”. Cette opération a été organisée en partenariat avec l‘UPC et l’École des Métiers du Lot.
Accueillis à leur arrivée par les apprentis cuisiniers, sous la responsabilité de leur professeur Dominique Campergue, les enfants ont revêtu toques et tabliers comme les grands pour mettre la main à la pâte. Ainsi, avec une bonne dose de muscle pour touiller, 1/2 litre de bonne humeur et 1 cuillère à soupe d’histoires enfarinées, cette joyeuse équipe d’un jour a confectionné une multitude de crêpes dorées à point sur un air de Peau d’Âne et des histoires de Bernard Friot. Et devinez quel fut le quatre-heures des lecteurs ? Des “déliziouilles” crêpes au sucre, au miel ou à la pâte à tartiner faite maison. A consommer sans modération. Si cette histoire vous a donné faim, vous pouvez retrouver des livres alléchants sur nos rayonnages.