BAC PRO IPB

Pierres et Patrimoine.

Depuis le néolithique, la pierre calcaire principale ressource géologique de la région a fait de ses habitants des bâtisseurs hors-pair. La sortie organisée pour les IPB, conduite par C.David architecte spécialisée en patrimoine paysager, nous a amené à comprendre le lien entre pierre, architecture et savoir-faire.

Le calcaire érodé par l’acidité des eaux de ruissellement offre une grande variété de dimensions de roches. Utilisée en monolithe pour des constructions monumentales (dolmen, dalle de sol, pilier et dalle de lavoir, abreuvoir…) la pierre sèche permet de concevoir toute une habitation du sol au toit et sera pendant longtemps le seul contenant étanche.

Pour illustrer  le thème notre guide nous a amené sur des sites exceptionnels tels que :

  •  le gisement de monolithes et la halle de Beauregard,
  • le puits de Capy,
  • la maison et ses dépendances à Promillhanes,
  • le lavoir et le Château de Marsa
  • et pour terminer, le Dolmen et le Musée de l’outillage à Limogne.

Ce type de sensibilisation permet à nos jeunes de comprendre que chaque édifice à restaurer, qu’il s’agisse d’un château ou d’une cazelle,  nécessite une connaissance de l’histoire de la région, d’une maîtrise des techniques anciennes et d’une sensibilité développée.

NAILLOUX

Les BAC PRO Commerce au Village des Marques.

Accompagnés de leurs professeurs Michelle Laguilliez et Sophie Talou, les jeunes apprentis en Bac Pro commerce ont visité le village des marques de Nailloux. Situé à 20 minutes de Toulouse, ce village regroupe les enseignes de 80 grandes marques nationales et internationales, qui proposent les collections des années précédentes. Le village des marques abrite les plus belles marques de prêt à porter, chaussures,maroquineries,..

Les objectifs pour les jeunes étaient de découvrir l’offre commerciale et de repérer les facteurs d’ambiance et la signalétique.

Ils ont tous été ravis de cette journée.

PHONING

Un exercice utile et pratique : la vente par téléphone.

Le Jeudi 9 Février, les BAC Professionnel Commerce première et deuxième année se sont essayé à la vente par téléphone, afin d’encourager  les entreprises à verser la taxe d’apprentissage au CFA de Cahors.

Le phoning est une technique de vente complexe mais qui permet d’améliorer et d’enrichir l’apprentissage. Un bon vendeur doit savoir conclure une vente qu’elle soit directe ou indirecte.

La section Commerce a trouvé que les clients sont plus difficiles à convaincre quand ils ne sont pas en face à face. Ils ont trouvé le contact avec le client diffèrent, certains étaient très agréables et à l’écoute.

Les apprentis ont apprécié ce nouvel exercice et compris la nécessité d’appréhender cette technique de vente, qui s’inscrit pleinement dans les nouveaux marchés de vente en ligne notamment.

Chantier-école

L’expertise de nos apprentis au service de la collectivité!

Le Grand Cahors accueille depuis le début de l’année 2015 une doctorante en éco-restauration dans le cadre de la démarche ENERPAT (contraction des termes « énergie » et « patrimoine ») visant à faire de Cahors un laboratoire vivant en matière de réhabilitation énergétique du patrimoine bâti.

Dans le cadre d’un partenariat entre le Grand Cahors et l’Ecole des Métiers, à la rentrée 2016, les BAC PRO Interventionds sur le Patrimoine Bâti ont été chargés de réaliser des enduits à base d’éco-matériaux (chaux/chanvre) dans deux appartements tests du Vieux Cahors. L’objectif est double :  travailler sur un chantier réel, pérenne, et participer aux tests nécessaires à l’expérimentation de cette thèse.

Un travail motivant et gratifiant !

« 1 de 2 »

BAC PRO IPB

Visites de châteaux.

Plusieurs fois dans l’année, la classe de BAC PRO IPB a participé à des visites pédagogiques de monuments (château et église d’Assier, château de Montal,… ) dans le cadre de l’épreuve E22 du BAC qui consiste en une analyse d’un bâtiment existant présentant des désordres. Il s’agit d’identifier les désordres, de rechercher leurs causes et de proposer une solution de restauration adaptée au bâtiment. Les apprentis ont pu mettre en pratique les cours théoriques grâce aux visites de chantiers extraordinaires de restauration du patrimoine.

« 1 de 3 »