CARRELAGE

Du mobilier urbain coloré.

Reprise des activités à l’Ecole des Métiers du Lot. Les carreleurs 2ème année ont mis en place au centre d’hébergement le banc réalisé en fin de 1ère année. Remerciements à M. Rodrigues, formateur en maçonnerie et à ses apprentis pour la confection du banc en béton, à l’entreprise Caréo de Portet-sur-Garonne, pour le don de carrelage et à M. Arcari de l’entreprise Parex Lanko pour la fourniture du joint Epoxy.

Les apprentis préparent actuellement les boxs pour l’année, durant laquelle ils rendront hommage au 20ème titre d’un club historique…à suivre.

 

VOYAGE

Un voyage sur l’Histoire et la Coiffure.

[texte écrit sous la dictée de la classe des CAP2 coiffure]

Nous avons eu la chance de visiter Paris pendant 4 jours. Deux thèmes étaient abordés pour ce séjour, l’histoire et la coiffure.

Notre première journée a débuté par la balade des Champs Elysées et s’est terminée sous l’Arc de Triomphe où notre professeur d’histoire passionné (M.Malinowski) nous a projeté dans l’Histoire de notre pays. Cette balade historique s’est prolongée au musée des Invalides avec le tombeau de Napoléon, impressionnant, et le parcours dans les salles retraçant la seconde guerre mondiale qui n’a presque plus de secret pour nous ! Pour finaliser cette promenade dans le passé, nous avons longé le Palais Royal du Louvre et ses jardins. Enfin, nous sommes arrivés au pied de la Tour Eiffel où nous nous sommes trouvés petits devant son immensité métallique. Puis, nous sommes allés chercher un peu de dépaysement dans le joli quartier de Montmartre, tellement authentique et si proche de Paris.
La soirée s’est terminée par un repas gastronomique sur une péniche, tout en navigant sur la Seine, où le dessert nous a été servi au pied de la Tour Eiffel illuminée et scintillante.
Le troisième jour, les portes de Versailles se sont ouvertes au monde de la coiffure internationale. Sous le regard de notre professeure de coiffure, Mme Franco, nous avons été subjugués devant des coupes masculines avec barbe, innovantes, artistiques et impressionnantes. Nos yeux ont été éblouis par des coiffures extravagantes, spectaculaires et fascinantes lors de shows envoûtants.
Ce fut l’occasion de découvrir les différentes marques de produits et les nouveaux matériels professionnels (on en a profité pour faire de bonnes affaires !).
 
Nous gardons de très bons souvenirs de ce séjour ensoleillé à la capitale, qui a enrichi nos connaissances et notre expérience humaine du « vivre en groupe ». Nous sommes prêts à repartir pour une nouvelle aventure !

« 1 de 3 »

Visite du CFA

Le collège d’Olt à la découverte des métiers.

Les élèves de 5e du collège d’Olt de Puy l’Evêque ont été accueillis début juin à l’École des Métiers du Lot afin d’y découvrir les métiers manuels d’aujourd’hui. Cette visite leur a permis de faire le lien avec leurs cours sur le travail des bâtisseurs et des artisans du Moyen Âge. Après un petit-déjeuner préparé par les apprentis pâtissiers suivi d’une visite guidée du CFA, les jeunes ont participé à différents ateliers: menuiserie, carrelage, peinture, plomberie, taille de pierre et couverture. Encadrés par leurs enseignants et par les professeurs de l’École des Métiers, les collégiens ont réalisé un niveau médiéval à plomb, une mosaïque représentant des chevaux ponctués de Pech Merle, un porte-serviettes en tuyau de cuivre, une gravure sur «Siporex» et une toiture en ardoises. L’équipe pédagogique espère avoir pu susciter des vocations grâce à cette expérience!

SENATORIALES

Une délégation d’apprentis de l’Ecole des Métiers participe aux 19e Rencontres Sénatoriales de l’Apprentissage.

Le formation en apprentissage est l’enjeu de nombreuses réflexions en France, dans le cadre des réformes actuelles voulues par le législateur.

Le 14 mars dernier, des délégations d’apprentis venues de toute la France étaient invitées à se rendre à Paris, dans le prestigieux Palais du Luxembourg qui abrite les instances du Sénat de la République Française, afin de participer à un ensemble de tables rondes autour du thème “L’apprentissage : les nouveaux enjeux de la formation”, sous la présidence de Gérard Larcher, Président du Sénat et Bernard Stalter, Président de CMA France.

Naturellement, l’Ecole des Métiers du Lot était présente, par le biais des classes d’apprentis en Bac Pro Commerce 1ère année et Bac Pro Interventions sur Patrimoine Bâti 1ère année, accompagnés par leur professeur d’Histoire-Géographie, Nicolas Malinowski.

Après une visite guidée du Palais du Luxembourg, les jeunes ont assisté à trois tables rondes sur les thèmes des politiques d’orientation, des parcours d’apprentissage ou des opportunités de la réforme actuelle. Parmi nous, certains n’ont pas résisté à la tentation d’un selfie avec Gérard Larcher, que nous remercions pour sa disponibilité. Après tout, ce n’est pas tous les jours que l’on croise le troisième personnage de l’Etat…

HISTOIRE

Visite pédagogique à Oradour-sur-Glane.

Le destin de la petite bourgade française d’Oradour-sur-Glane s’est figé un 10 Juin, quatre jours après le débarquement en Normandie, sous la chaleur d’une fin de printemps 1944 marqué par des sécheresses exceptionnelles dans toute la France.

Nous avions décidé pour notre part de nous rendre dans ce village, célèbre malgré lui, en plein mois d’hiver, avec la classe des Cuisine, Brasserie et Restauration deuxième année, accompagnés de leurs professeurs d’Histoire et d’Arts Appliqués. En février, on évite plus facilement l’afflux des visiteurs qui, comme nous, viennent découvrir ce haut lieu de mémoire au passé trop lourd pour ses propres charpentes.

Si l’Histoire ne retiendra pas forcément qu’il neigeait à gros flocons sur le département de la Haute-Vienne en ce 9 Février 2018, nous n’oublierons pas la vue de ces ruines couvertes de blanc, ou l’autel immaculé de cette église où les SS conduisirent de force toutes les femmes et tous les enfants du village avant d’y mettre le feu…

Les jeunes se sont comportés tel que nous l’espérions, c’est-à-dire avec dignité et respect pour l’esprit de recueillement qui se dégage si naturellement de ces lieux. Et s’ils en gardent la mémoire avant de la transmettre à leur tour, alors nous n’aurons pas fait ce voyage en vain.

« 1 de 2 »