BAC PRO IPB

Un ouvrage réalisé par la classe des BAC PRO IPB.

Le BAC PRO IPB (Interventions sur le Patrimoine Bâti) a pour objectif de perfectionner des professionnels maçons ou charpentiers dans la rénovation du bâti ancien. La formation leur permet à terme de savoir diagnostiquer les dégâts occasionnés sur les bâtiments et préconiser les solutions et les travaux de rénovation.

Dans ce cadre, le formateur référent des IPB, Gwendal Lecomte, a imaginé un projet de construction en rapport avec le référentiel d’examen, qui a permis aux 8 apprentis en option maçonnerie et charpente de s’exercer sur du réel, du mois d’octobre à la mi-février.

Les premières années maçon ont réalisé un mur droit avec différents matériaux (pierre de taille, fausse pierre, parpaing, linteau béton et bois, différents crépis…).
Les deuxièmes années ont réalisé une abside avec une baie, dont la partie haute est cintrée en plan et élévation. Ils y ont rajouté une corniche réalisée sur place avec rajout de mortier successif. Difficulté particulière : les enduits de façade sur du cintre sont plus compliqués.
Les charpentiers quant à eux ont réalisé, sous le contrôle de leur formateur Eric Nonorgues, un solivage dans la partie cintrée de l’abside avec des assemblages traditionnels ou des connecteurs métalliques, donc bien plus modernes. Ils ont ensuite traçé le dessin, l’épure et la taille d’une ferme sur blochet avec entraits retroussés, qui est l’âme de la charpente car la tour repose dessus et le raccord de l’autre versant aussi. Sur la partie basse de l’ouvrage un mur à colombage et de l’autre un mur ossature bois. Un outeau avec des noulets vient se greffer sur le versant, rejoignant la ferme au pignon biaise situé sur le mur droit des maçons 1ère année.
Par la suite les charpentiers  ajouteront un escalier, feront des modifications de structure et autres recherches techniques. Les maçons eux aussi viendront compléter l’ouvrage avec, par exemple, le remplissage des murs à colombage…

La construction de l’ouvrage a permis aux apprentis de se positionner par rapport à une construction, des savoirs, des techniques de réalisation contemporaine ou ancienne et des méthodes de travail à acquérir. Ils ont pu constater que sans de bonnes bases du métier, il est difficile de mettre en application de nouvelles techniques.

En conclusion, un projet d’équipe qui donne la satisfaction d’avoir réalisé un ouvrage qui “tient la route” et qui est représentatif de leurs métiers et qui pourra permettre d’autres réalisations en compléments de cette œuvre.

Chantier-école

L’expertise de nos apprentis au service de la collectivité!

Le Grand Cahors accueille depuis le début de l’année 2015 une doctorante en éco-restauration dans le cadre de la démarche ENERPAT (contraction des termes « énergie » et « patrimoine ») visant à faire de Cahors un laboratoire vivant en matière de réhabilitation énergétique du patrimoine bâti.

Dans le cadre d’un partenariat entre le Grand Cahors et l’Ecole des Métiers, à la rentrée 2016, les BAC PRO Interventionds sur le Patrimoine Bâti ont été chargés de réaliser des enduits à base d’éco-matériaux (chaux/chanvre) dans deux appartements tests du Vieux Cahors. L’objectif est double :  travailler sur un chantier réel, pérenne, et participer aux tests nécessaires à l’expérimentation de cette thèse.

Un travail motivant et gratifiant !

« 1 de 2 »

Travail de pros

Un bolet pour l’extension.

Les apprentis de 1ère et 2ème année Charpente et 2ème année Couverture ont réalisé pour l’extension du pôle bâtiment un bolet en charpente bois, qui permettra aux jeunes de patienter à l’abri avant l’entrée en cours. Après avoir tracé sur épure, puis taillé la charpente, les charpentiers ont pu la poser durant une journée de travaux pratiques. Les couvreurs sont ensuite venus finaliser l’ouvrage avec de la tuile.

Nicolas : “Le bois, c’est le plus beau des matériaux. C’est plus intéressant de travailler sur un ouvrage qui va servir longtemps.”

Lier l’utile au confort, voilà qui entre dans le dispositif Agenda 21 qu’a mis en place l’école depuis 2 ans.

Une belle réussite !

BAC PRO IPB

Visites de châteaux.

Plusieurs fois dans l’année, la classe de BAC PRO IPB a participé à des visites pédagogiques de monuments (château et église d’Assier, château de Montal,… ) dans le cadre de l’épreuve E22 du BAC qui consiste en une analyse d’un bâtiment existant présentant des désordres. Il s’agit d’identifier les désordres, de rechercher leurs causes et de proposer une solution de restauration adaptée au bâtiment. Les apprentis ont pu mettre en pratique les cours théoriques grâce aux visites de chantiers extraordinaires de restauration du patrimoine.

« 1 de 3 »

Chantier-école de Labastide Murat

Un chantier-école qui touche à sa fin.

 

Les apprentis en BAC PRO IPB, Interventions sur le Patrimoine Bâti, ont cette semaine posé la dernière pierre sur le moulin de Labastide-Murat. Situé à l’entrée de la commune, ce chantier-école a vu le jour grâce au partenariat entre la ville et l’Ecole des Métiers, à la rentrée 2014.

Accompagnés de leurs formateurs en pratique, les apprentis de la section ont pu mettre à profit l’enseignement dispensé à l’école et par leurs maîtres d’apprentissage respectifs.

Un beau projet d’équipe, au service de la communauté !